Schizophrénie

La schizophrénie est une maladie psychique qui peut prendre différentes formes. Elle fait partie de ce que l’on appelle les « troubles psychotiques ». 

La schizophrénie se manifeste par une perte de l’unité psychique: la pensée devient floue, le discours est parfois illogique et difficile à suivre. Les émotions exprimées sont sans rapport avec la situation réelle. La personne peut manifester une certaine désorganisation et avoir des comportements étranges que son entourage ne comprendra pas.

Un autre symptôme peut être une fausse perception de la réalité: la personne voit, entend, sent ou ressent des choses qui ne semblent pas exister. Elle peut se sentir persécutée avec l’impression que sa pensée est devinée ou volée. La personne reste persuadée que ce qu’elle ressent est réel. Ces pensées, ressentis, visions sont souvent accompagnés de fortes angoisses. Ces symptômes prennent le nom de «psychotiques». Par contre, on ne constate pas de dédoublement de la personnalité. 

La schizophrénie peut avoir un impact important sur la vie sociale et entrainer une grande souffrance. La personne se détache de la réalité, se replie sur elle-même. Elle a de plus en plus de peine à penser, parler et agir. Elle développe des problèmes de concentration et de mémoire, et a de moins en moins de réactions émotionnelles. Le début de la maladie est souvent lié à une phase de changement biologique (adolescence, grossesse, etc.).

Souvent ce trouble psychique apparaît de manière progressive. Mais il peut aussi survenir brutalement suite à un épisode dépressif ou une tentative de suicide, par exemple. On peut parler de schizophrénie quand ce trouble est présent en permanence depuis au moins un mois et que l'on peut exclure d'autres causes comme une une maladie physique ou la consommation de certaines drogues.

Comment soigner la schizophrénie ?

Il est important de consulter rapidement un médecin psychiatre car plus vite la maladie sera traitée meilleure sera son évolution. Si les symptômes s’aggravent, une prise en charge d’urgence s’avère nécessaire. 

Il est primordial d’associer un suivi psychothérapeutique à un traitement médicamenteux pour permettre de réduire les symptômes psychotiques et augmenter la qualité de vie. Il est important d’accompagner la personne pour qu’elle apprenne à bien connaître sa maladie. 

La plupart du temps, les soins se font en dehors de l’hôpital. Une hospitalisation peut s’avérer nécessaire dans le cas où la personne est en détresse et représente un danger pour elle-même ou son entourage. 

Certaines personnes atteintes de schizophrénie vivent de manière parfaitement autonome après avoir retrouvé un nouvel équilibre psychique (rétablissement) avec ou sans aide à domicile. D’autres peuvent avoir besoin d’une aide plus importante et vivre dans un foyer, par exemple. Dans certaines situations, il est parfois nécessaire de mettre en place une mesure de protection de la personne (curatelle, placement à des fins d’assistance, etc.).

Bien souvent, c’est une équipe composée de divers professionnels (médecin de famille, psychiatre, infirmier, assistant social, etc.) qui accompagne la personne dans le but de favoriser sa qualité de vie. Le soutien des proches peut aussi être très précieux.

Pour trouver de l’aide dans votre région cliquez ici :

D’autres informations sur les schizophrénies se trouvent sur Planète Santé, ainsi que sur les sites des associations de proches en Suisse romande : L'îlot (Vaud), Le Relais (Genève), A3 Jura (Jura), AFS (Neuchâtel) , Synapsespoir (Valais), Association Profamille Fribourg (Fribourg).

Top